La signature électronique, comment ça marche ?

La signature électronique, comment ça marche ?

La signature électronique est le nouveau procédé technologique adopté par tous les services modernes de notre société. Pratique, rapide et fiable, elle a su s’imposer dans tous les domaines. Comment fonctionne-t-elle ?

Qu’est-ce que la signature électronique ?

La signature électronique est une technique juridique qui permet d’apporter son consentement à des documents numériques. C’est un outil de travail encadré par les autorités administratives, qui respecte les normes du travail et de la loi. Derrière chaque signature électronique que vous apposez se trouve des informations qui permettent de vous identifier.

Par ailleurs, soulignons qu’elle possède la même valeur qu’une signature manuscrite. Mieux encore, elle vous garantit de l’intégrité du document et ne possède pas de risque de falsification.

Comment fonctionne-t-elle ?

Si vous êtes signataire d’un document électronique, vous recevrez préalablement un email qui vise à vous faire connaitre le document à signer. Vous devez ensuite vous identifier avant de le marquer de votre sceau. Cette vérification se fait via un SMS que vous recevez sur votre numéro de téléphone. Vous recevrez enfin un mail vous confirmant l’apposition de votre signature sur le document.

Il est important de rappeler que pour signer de façon électronique, vous devez posséder un ordinateur ou smartphone puis d’une connexion internet. De façon générale, il vous faudra un équipement pour l’apposition de la signature et un certificat. Ce dernier atteste de votre identité.

Quel est le statut juridique d’une signature électronique ?

Loin d’être n’importe quel outil de travail, la signature électronique est encadrée par des lois dans de nombreux pays voire dans les instances continentales. En France, par exemple, le règlement eIDAS s’occupe de définir les règles de cette pratique. D’autres pays, via les instances de sécurité de système informatique, ont réglementé cet usage.

Notons aussi que les éditeurs des signatures électroniques font l’objet de contrôle régulier afin de garantir la sécurité des clients.